digmasins-phantom-manor-belle-demeure-2

Revue Digmasins : Phantom Manor

Phantom Manor par Digmasins

Digmasins vous fait découvrir l’une des plus effrayantes attractions du parc Disneyland Paris : Phantom Manor.

digmasins-phantom-manor-exterieur-3

Phantom Manor : la malédiction des Ravenswood

En 1860, une petite ville du Far West, nommée Thunder Mesa, connut une forte expansion économique. Son fondateur, M. Ravenswood, était un homme très aisé, et l’un des premiers colons à avoir fait fortune lors de la Ruée vers l’Or. Il possédait et exploitait, dans les montagnes de Big Thunder Mountain, une mine qui avait la particularité d’abriter… un trésor d’une valeur inestimable! D’après la légende, le trésor était surveillé par « l’Oiseau Tonnerre » , un esprit indien qui punirait par un violent tremblement de terre quiconque oserait dérober le trésor. C’est ainsi ainsi que cette mine fut surnommée “la mine maudite”. Digmasins vous aura prévenu!

Non loin de là, sur la colline de Boot Hill, Henry Ravenswood fit construire un somptueux manoir victorien. Sa fille, prénommée Mélanie, était sur le point de se marier. Mais selon les rumeurs, son futur époux n’avait pas le projet de vivre dans cette demeure avec elle, ce qui contraria le riche homme et provoqua sa colère.

digmasins-phantom-manor-belle-demeure digmasins-phantom-manor-belle-demeure-2

La veille du mariage, un terrible tremblement provenant de la mine frappa la petite ville de Thunder Mesa. Le lendemain, le jour de la cérémonie, le marié ne se présenta jamais, et sa disparition resta un mystère, sur lequel Digmasins ne préfère pas enquêter…

Terrassée par le chagrin, Mélanie s’enferma dans le manoir et, dès ce jour, les 999 invités présents au mariage en furent eux aussi prisonniers. Il fut dès lors impossible pour quiconque d’en sortir ou d’y entrer . La légende raconte que le fantôme de Mélanie erre dans les couloirs du manoir à la recherche de son fiancé…

En 1890, soit trente années plus tard, il est dit que deux domestiques parvinrent à s’échapper, rapportant ainsi avoir été tyrannisés par des esprits malfaisants, parmi lesquels celui de M. Ravenswood.

Maintenant que vous connaissez l’histoire de l’effroyable malédiction qui a frappé la famille Ravenswood, Digmasins vous entraîne au cœur de ce manoir aux terrifiant …

Phantom Manor : la malédiction des Ravenswood

Avant même de pénétrer dans l’antre de ce manoir hanté, il vous faut traverser un jardin au décor lugubre: des plantes grimpantes, des lumières faiblissantes, un pavillon délabré, une fontaine craquelée… pas de doute, vous vous dirigez bien vers Phantom Manor. Le long du chemin, les échos d’une boîte à musique grinçante accompagnent vos pas. Plus vous avancez en direction du manoir, plus l’atmosphère vous glace le sang. De mystérieuses lumières apparaissent aux fenêtres.  Des croassements de corbeaux retentissent. Des hurlements de chiens se font entendre. Cette fois c’est certain, vous vous apprêtez pour de bon à franchir le seuil de ce ténébreux manoir.

Digmasins-phantom-manor-entrée digmasins-phantom-manor-entrée-porte

Vous êtes froidement reçus par un serviteur au comportement étrange. Celui-ci vous guide tout droit vers une pièce où sont exposés plusieurs tableaux à l’effigie de Mélanie au temps de ses jours heureux, la représentant ainsi lors d’une promenade en gondole, lors d’une course à pied, cueillant des roses dans son jardin, ou encore en plein pique-nique avec son fiancé.

Mais soudain, une voix spectrale à la provenance inconnue vient interrompre vos contemplations, et vous adresse la mise en garde suivante :

Notre visite commence ici dans cette galerie où vous pouvez admirer la douceur et l’innocence de la jeunesse. Hélas ! Les choses ne sont pas toujours ce qu’elles paraissent. Les murs de cette pièce, par exemple, ne s’allongeraient-ils pas, par hasard ? Et comme vous pouvez le remarquer, il n’y a ni porte… ni fenêtre… Quel angoissant problème à résoudre, par où sortir ? ! Ha ha ha… J’ai bien peur que vous soyez contraints de me suivre.

C’est alors que, sous l’activation d’un mécanisme, les murs de la pièce s’allongent, permettant ainsi de dévoiler l’intégralité de chaque toile, dont certaines parties manquantes vous étaient jusqu’à présent cachées. Au fur et à mesure que les tableaux se complètent sous vos yeux ahuris, vous découvrez peu à peu la réalité macabre qui entourait chacune des oeuvres: la ravissante gondole qui promène Mélanie se dirige en fait tout droit vers une cascade vertigineuse… Le chemin où se déroule la course à pied est traversé par un cours d’eau, duquel surgit un monstre prêt à l’attaque… La cueillette des roses se passe en réalité près d’une tombe d’où s’échappe un esprit malfaisant… Et vous réalisez enfin que le pique-nique n’est autre qu’une scène cauchemardesque infiltrée de serpents et de vermines…

Pris au piège en quatre murs en mouvement, vous vous sentez rempli d’effroi. Toutes les lumières s’éteignent, un rire machiavélique résonne, et un orage retentit brutalement. Au-dessus de votre tête, le corps inerte du fiancée de Mélanie, assassiné par le fantôme, se balance au bout d’une corde… La vision d’horreur est à son comble, Digmasins peut vous l’assurer.

Heureusement pour vous, cette expérience oppressante prend fin avec  l’ouverture d’une issue, qui donne sur un long couloir orné de tableaux, tous plus curieux les uns que les autres… A l’autre bout, des wagons, nommés les « DoomBuggies », sont chargés de vous transporter pour vous faire voyager à l’intérieur du manoir. Si vous prenez place à bord, Digmasins vous met en garde sur l’effrayant périple qui vous attend…

En pénétrant les lieux, vous vous retrouvez face à Mélanie, qui vous accueille vêtue de sa robe de mariée. L’endroit est sinistre, couvert de poussière et de toiles d’araignées. Plus loin, au fond d’un couloir lugubre, l’on peut apercevoir une silhouette blanche, rappelant étrangement la défunte jeune femme, qui se trouvait sur votre route un peu plus tôt. Plus vous vous enfoncez au sein de cette bâtisse démoniaque, plus vous vous heurtez aux abominations qu’elle renferme, tel qu’un piano qui joue tout seul, ou encore des esprits qui s’amusent à faire trembler des portes… Digmasins vous conseille d’ouvrir l’oeil.

Votre véhicule marque subitement un arrêt face à une table, sur laquelle est posée une boule de cristal. A l’intérieur, le visage de Madame Leota, une voyante en pleine séance de spiritisme, qui vous déclame d’angoissantes incantations.

Les DoomBuggies reprennent leur course jusqu’à une immense salle de réception, où des silhouettes fantomatiques dansent et mangent, tout en portant un toast à la mariée, qui se tient désormais au milieu d’un grand escalier. Grâce à l’histoire que vous a contée Digmasins, vous savez maintenant qu’il s’agissait sans nul doute des spectres des 999 invités…

Votre visite continue vers un spectacle beaucoup moins festif puisque, dans la pièce suivante, vous retrouvez Mélanie, en train de pleurer devant le miroir de sa coiffeuse, dans lequel on aperçoit le reflet d’un crâne!

Mais vous ne vous attardez pas là, et poursuivez en direction du fameux parcours des catacombes, dont Digmasins vous livre aussi les secrets…

Dès l’entrée, un homme, muni d’une pelle et se tenant près d’une tombe, vous regarde fixement. A ses côtés, un chien effrayant, aux yeux luisants, vous aboie dessus! Soudainement, vos véhicules se penchent en arrière et vous dirigent tout droit vers la tombe! Puis votre chemin continue à travers le cimetière, dont le sol est jonché de cadavres en décomposition, et de squelettes qui cherchent à s’échapper de leur tombe.

Vous quittez enfin cet endroit sordide pour vous rendre à Phantom Canyon, une ville fantôme du Far-West, située au pied de la colline du manoir. Vous avez tout d’abord affaire au Maire de la ville qui, pour vous saluer, ôte son chapeau, et sa tête avec… Mais peut-être que, grâce à  Digmasins, ceci ne vous surprendra plus.

Puis vous approchez un squelette qui veut vous remettre les billets de votre dernier voyage. Même morts, les habitants de cette ville continuent de vaquer à leurs occupations et d’interpeller les visiteurs de passage. Maintenant que vous avez leur adresse par Digmasins, ils peuvent certainement compter sur vous. Vous recroiserez d’ailleurs le Phantom qui a cette fois-ci pris l’apparence d’un cadavre effrayant.

Votre aventure continue au coeur d’une grotte remplie de cristaux, où vous croisez à nouveau Mélanie, ayant pris cette fois-ci l’apparence d’un squelette! Elle vous indique alors la sortie. Mais Digmasins préfère vous le dire: une mauvaise surprise vous attend lorsque vous empruntez un nouveau couloir terrifiant orné de miroirs, et que le fantôme du manoir fait son apparition juste au-dessus de votre tête!

A l’issue de cette dernière étape, votre parcours s’achève. Vous voyant descendre de votre
véhicule, Mélanie, que vous croisez une dernière fois, vous implore de rester dans le manoir avec elle. Digmasins vous recommande plutôt de passer votre chemin.
digmasins-phantom-manor-mélanie-fantôme

digmasins-phantom-manor-mélanie-fantôme-2

A l’extérieur, il vous est possible d’aller faire un tour au cimetière de Thunder Mesa,  « Boot Hill ». Parmi les pierres tombales, l’une d’elles est gravée au nom de Mélanie Ravenswood. Si vous tendez l’oreille, vous pourrez entendre que cette dernière n’est finalement peut-être pas morte… Digmasins vous invite à aller vérifier.

digmasins-phantom-manor-tombe-3 digmasins-phantom-manor-tombe-2 digmasins-phantom-manor-tombe-1

Phantom Manor : une attraction différente de celle des autres parcs

L’attraction Phantom Manor de Paris se différencie des “Haunted Mansion” des autres parcs à travers le monde. En effet, dans l’un de ses dogmes, Walt stipulait que les décors et les attractions des parcs ne devaient pas paraître insalubres ou à l’abandon. Cependant, les Imagineers se devaient d’adapter l’attraction et son décor à la légende macabre. Ainsi, un gros travail a été réalisé sur le jardin afin de lui donner un aspect sinistre et délabré. Notamment, l’aspect des arbres a été travaillé de façon à obtenir des branches tordues.

Le scénario de Phantom Manor est aussi beaucoup plus étoffé. En effet, contrairement aux autres attractions, l’histoire du manoir a été intégrer dans la mythologie de Frontierland, et plus précisément autour de Thunder Moutain et de sa mine.

L’attraction aurait d’ailleurs dû s’appeler “Ravenswood Manor”, pour faire référence à cette famille, dont la malédiction reste le thème principal. Finalement, c’est l’appellation “Phantom Manor” qui a été retenue, afin que les visiteurs puissent discerner plus facilement la thématique qui les attend.

Toute cette originalité remarquable en fait la force de l’attraction, et le coup de coeur de Digmasins!

Infos pratiques par digmasins

  • Durée : 10 min
  • Capacité : 130 véhicules avec une capacité de 2 personnes
  • Pas de FastPass
  • Restriction : aucune, néanmoins attention car cette attraction peut effrayer les enfants.
  • Localisation : dans Frontierland, en face de Big Thunder Mountain et à l’opposé des attractions Orbitron et Buzz Lightyear Laser Blast

digmasins-plan-disneyland-paris-phantom-manor

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *